Le 2 novembre 2018

datBIM fournit un accès direct aux solutions d'interopérabilité BIM

Un format structuré et ouvert, l'Open dthX, utilisable par tous et adaptable à tous les projets

Paris, novembre 2018

Grâce à ses années de recherche et développement, datBIM est en mesure de faire bénéficier la filière construction de sa grande maîtrise des standards d’interopérabilité du futur qui conditionnent directement la réussite du BIM. Toutes ses solutions d'interopérabilité contenus/ logiciels viennent d'être reprises dans la feuille de route gouvernementale qui définit la stratégie française en matière de normalisation BIM.

La publication, par le gouvernement, d’un document définissant l'application de la stratégie française en matière de normalisation du BIM dans la filière bâtiment a constitué une excellente nouvelle pour datBIM puisque cette « feuille de route » intègre les travaux menés par datBIM depuis plusieurs années en matière d'interopérabilité. Dès 2015, afin d’initier les travaux de normalisation des échanges entre catalogues, bibliothèques et logiciels métier, datBIM a impulsé, au sein de la commission de normalisation Afnor PPBIM, la création du groupe d’experts « GE 2, format d’échange » à qui datBIM a apporté ses travaux sur le format Open dthX . Les travaux d’interopérabilité entre contenus et logiciels sont maintenant portés à l’échelle internationale grâce à la création d’un groupe de travail au comité technique européen de normalisation.

Les experts impliqués dans la rédaction du document accordent en effet une importance capitale à la « Terminologie » autrement dit aux dictionnaires de propriétés (utilisables par les acteurs et exploitables dans des formats permettant leur traitement automatique par les machines) ainsi qu'à la notion d’objets BIM qui joue un rôle essentiel pour passer du stade d’objet générique au modèle de bâtiment informatisé tel que construit.

S'agissant de l’échange des données via le modèle IFC, la feuille de route précise « qu'il doit être associé à des dictionnaires de propriétés permettant de définir de façon unique et non ambiguë les données échangées ». A cet égard, datBIM a toujours considéré que l’échange de données « composants et ouvrages » devait être réalisé en s’appuyant sur un réseau de dictionnaires interconnectés au niveau international et géré selon des processus normalisés.

La feuille de route reprend complètement l'approche « datBIM » selon laquelle l’implémentation d’objets BIM dans une maquette numérique n’est possible que si les outils à disposition des acteurs partagent un même format de description et d’échange des objets et sont connectés à un même dictionnaire ou des dictionnaires partageant la même méthode de description des propriétés.

datBIM fournit un accès direct aux solutions d'interopérabilité BIM
(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

La feuille de route reconnait implicitement la pertinence du format Open dthX d’échange d’objets BIM développé par datBIM puisqu'elle indique qu'il devient urgent « de pouvoir disposer d’un format d’échange d’objets BIM et/ou de leurs propriétés, entre catalogues, bibliothèques d’objets génériques (ou non) et logiciels métier indépendant des éditeurs ». Dans sa description elle reprend toutes les caractéristiques du format Open dthX puisqu’il est normalisé, adapté à tous les acteurs du projet BIM, compatible avec la norme IFC (à minima pour la partie géométrique) et qu'il utilise les mécanismes IFC permettant d’y associer les propriétés via un lien vers un dictionnaire.

La feuille de route prévoit aussi la mise en œuvre de la norme expérimentale française XP P07-150 qui décrit les méthodologies de gestion de propriétés et de groupes de propriétés à travers un réseau de dictionnaires interconnectés (200 objets génériques et 2000 propriétés associées seront définies fin 2018 dans le cadre des travaux du PTNB ).

datBIM étant à l'origine de tous ces concepts et solutions, est évidemment bien placé pour aider les entreprises à s'approprier et à réussir cette transition numérique.

Cette transition représente un enjeu important pour la filière Construction car elle peut l’aider à réduire considérablement son empreinte écologique particulièrement impactante en termes de consommation d’énergie et production de déchets.


 

Plus sur datBIM : www.datBIM.com

 

 

 

 

Partager le communiqué

Tweeter Facebook Google + Envoyer par e-mail

Recommandé

Des souris 3D et deux imprimantes 3D à gagner Des souris 3D et deux imprimantes 3D à gagner

Avec BIMactu.com, tentez de gagner une des huit souris 3D offertes par 3Dconnexion ou une des deux imprimantes 3D Ultimaker 2+ proposées par Kallisto. Il suffit de vous inscrire à la lettre d'information commune aux portails BIMactu.com et CAO.fr. Un tirage au sort est réalisé chaque mois parmi nos abonnés.

... En savoir plus

Abonnez-vous

Recevez deux fois par mois la synthèse de l'actualité CAO et PLM et gagnez peut-être une imprimante 3D ou une souris 3D (un tirage au sort chaque mois)